Oser la prospection, c’est un gage de succès

C’est le moment d’agir

Lors de mes accompagnements auprès des chefs d’entreprises, des indépendants et des partenaires, il y a un point commun : La difficulté constante d’oser faire de la prospection vers des inconnus (dans le marché froid).

Pourtant si vous faites le premier pas, si vous osez, que vous avez assez d’audace, le réussite est à votre porte. Regardez en image ce dont je parle.

C’est une vidéo de « DARE » (Take it Easy Films).

 

Oui, comme vous pouvez le voir dans la vidéo, c’est la peur qui nous empêche d’oser la prospection. J’étais comme une grande partie de la population, j’avais moi aussi peur des autres, des inconnus, d’oser la prospection.

 

 La peur est bien une réalité.

C’est d’ailleurs l’obstacle numéro 1 à la réussite, elle nous obsède, nous paralyse. C’est à cause d’elle que nous trouvons toutes sortes d’idées ou de maladies pour ne pas l’affronter.

Comme par hasard lorsque vous devez faire votre prospection et bien votre corps n’a plus de force et les maux s’enchainent les uns après les autres, c’est tellement plus simple.

Vous arrivez même à persuader votre inconscient que ce n’est pas la peine de lutter contre la peur, elle est plus forte que notre volonté.

Elle montre cependant un certain manque de confiance en soi, elle explique pourquoi tant de personnes, d’entreprises ou d’indépendants ne réussissent pas.

Ils ont peur d’oser la prospection, mais personne ne l’avoue vraiment.

Cependant la peur est une infection et comme toute infection elle peut se soigner et il existe des traitements.

remede

 

 Les remèdes pour « oser la prospection »

Un constat, la confiance s’acquiert et se cultive, la réussite aussi. Le meilleur remède est l’action.

J’ai enfin vaincu le démon de la peur de la prospection, je m’en suis fait un ami et de jour en jour je progresse et ma peur s’apaise.

Voici ce que j’ai appliqué, suite à la lecture du livre de David J. Schwartz « la magie de voir grand » :

1 : Isolez votre peur et agissez de manière constructive. L’inaction renforce la peur et détruit votre confiance en vous.

2 : Faites tout votre possible pour n’avoir que des pensées positives. N’autorisez aucune pensée négative, aucun souvenir désagréable dans le domaine.

3 : Mettez les autres à leur juste place : Nous sommes tous des êtres humains constitués de la même façon et on peut même imaginer que l’on est tous semblables trait pour trait.

4 : Adoptez une attitude compréhensive, bien des gens montrent les dents, mais il est très rare qu’ils mordent.

5 : Appliquez vous à ne faire que ce que vous trouvez juste. Cela vous évitera d’être victime de culpabilité. Les bonnes actions montrent la voie à la réussite.

6 : Répétez vous constamment cette phrase dans la tête: « j’ai confiance, vraiment confiance« 

– Appliquez ces techniques dans toutes les actions de votre vie

– Asseyez-vous toujours au premier rang

– Regarder les gens dans le yeux

– Marcher plus vite, plus sûr

– Prenez la parole en toutes occasions

Souriez largement

 Testez-vous

Testez cette recette et avant de prospecter, apprenez vos présentations par cœur, entrainez vous avec des amis et des collègues qui voudront vous aider.

Faites le jusqu’à ce que la confiance en vous commence à progresser car si vous ne cherchez pas vos mots vous n’aurez plus de maux.

Avez vous des maux sur la sujet, partagez votre expérience avec nous.

Savez-vous qu’il existe aussi d’autres solutions plus indirect avec internet ? En effet elles font leur preuves aujourd’hui mais ce sera dans un autre article.

 

Vous avez aimé: " Oser la prospection, c’est un gage de succès"

C'était "Oser la prospection, c’est un gage de succès"

stephane en reflexion

 

 

 

 

Votre Coach Stéphane Rousserie reste à votre disposition pour vous aider à atteindre vos objectifs

 

Si cet article "Oser la prospection, c’est un gage de succès" vous a plu, cliquez sur « j’aime ». J’en serai ravi.

8 Commentaires sur “Oser la prospection, c’est un gage de succès

  1. aurélien says:

    Bonjour merci Stéphane, j’adore cette vidéo qui image parfaitement ton article.
    Et oui la peur existe, il faut savoir danser avec elles et en faire sa partenaire.

    Comme la vidéo le montre l’action la combats l’inaction et bien le résultat ne change pas.

     » Tu veux changer tes résultats et bien change ton quotidien, notamment tes actions »

    Bravo Stéphane

    Aurélien

    • Stéphane says:

      Merci pour ton commentaire Aurélien qui me va droit au cœur. Heureusement il existe des professionnels capable d’aider les personnes à combattre les peurs et à faire de tout petit pas pour avancer sereinement. Cordialement

  2. ROTH says:

    Excellent article +++
    Meme si ( à priori) je n’ai pas ces peurs par rapport aux autres …
    Je me dis  » le ridicule ne tue pas  » 🙂
    Qu’est-ce que je risque ? sinon un refus … donc j’ose !!!
    J’ai aussi tres tôt habitué mes enfants à demander ! Cela a commence quand ils avaient 4ans , je leur ai demande de parler au serveur et de chercher l’addition quand on se trouve à un cafe ^^
    Puis cela a été de prendre le telephone , etc…
    Mais c’est vrai, cela se travaille !
    Merci pour les pistes de travail +++

    • Stéphane says:

      Merci Denis pour ton commentaire. Tu sais, cet article a 2 impacts. Pour ceux qui ont peur, cela montre qu’ils ne sont pas tout seul et qu’il y a des solutions. Pour ceux qui n’ont pas peur, ils peuvent mieux comprendre la réaction de certaines personnes et donc seront plus attentif et peut être même plus à l’écoute.

      Cordialement

  3. Claudy says:

    Bonjour Stéphane,

    il est vrai que la peur est un énorme frein pour la plupart des gens qui doivent affronter l’inconnu et c’est normal car c’est une réaction d’instinct de survie transmise par notre subconscient et qui existe depuis les premiers humains.

    Moi aussi j’ai eu peur au début d’affronter des inconnus ou des choses nouvelles puis
    au fur et à mesure la peur est moins forte tout comme un muscle qui gonfle quand on le travaille petit à petit.

    J’ai appris une phrase de David Laroche (coach en confiance en soi)
    et qui m’aide aussi c’est celle-ci : « Dans le doute, j’agis. »
    Il faut agir en moins de 2 secondes sinon après 2 secondes ça laisse le temps
    au subconscient de nous donner des excuses de ne pas le faire.

    Bon article à méditer.

    Cordialement,

    Claudy

    • Stéphane says:

      Bonjour Claudy, oui tu as tout à fait raison. Depuis que j’ai fait une formation de coach professionnel, je suis plus dans l’action et mes clients aussi. Par conséquent, tout le monde avance plus vite et les résultats sont meilleurs. Merci beaucoup pour ton commentaire.
      Stéphane

  4. Myriam says:

    excellents conseils Stéphane. Oser, voilà ce qui manque à la plupart des grands projets pour voir le jour. Merci de le rappeler

    • Stéphane says:

      Merci pour ton commentaire Myriam. Oui tu as raison c’est souvent l’action qui nous fait défaut. Nous préférons souvent réfléchir avant et c’est la que plus rien ne se passe.

      A bientôt
      Stéphane

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.